Pour Bric à Book # 01

Publié le par La Vilaine

  Une première participation à l'atelier d'écriture hebdomadaire de Bric à Book. L'idée m'à été soufflé par Lisbeï et j'ai décidé de tenter l'expérience.

Pour lire les autres écrits, rendez vous le lundi matin chez Bric à Book. 

 

L'exercice consiste à écrire un texte à partir d'une photo imposée.

Cette semaine, la photo était la suivante:

Bric à Book # 01

 

 Arraché à son passé et marqué des stigmates du présent, son regard vide se tourne vers l'avenir.

  Son visage est dur, sombre et inexpressif, comme pour mieux s'intégrer à l'environnement rigide et froid.

Mort.

 

Et pourtant. Et pourtant, à l'intérieur de son crâne lisse, les idées jaillissent, les projets se bousculent. Les pensées fourmillent, les souvenirs s'agitent et les espoirs se déchaînent. Les synapses sont secoués de soubresauts. Tels des étincelles à chaque connexion, les neurones s'excitent, jouissent de leur capacités intellectuelles, jouent des possibilités qui leurs sont offertes de créer.

Créer des rires, des instants de bonheur et de joie dans une explosion continue de couleurs, dans une symphonie de rêves.

Vivant

 

 

Ne vous arrêtez pas à ce que vous voyez ou croyez percevoir. L'humain est complexe et son cerveau plus encore. Depuis des millions d'années il a appris à vivre, survivre et s'adapter à ce qui l'entoure.

Ne courrez pas au loin de ce que vous ne comprenez pas ou semble vous déplaire. Attendez. Et apprenez.

 

La Vilaine

 

 

 

Publié dans Mots et soliloques

Commenter cet article

Cathdragon 20/09/2011 18:39


et bien dis donc ! La sculpture t'a bien inspirée !!!! cath


Valentyne 19/09/2011 22:46


J aime bien l'utilisation du passé, du présent et de l'avenir dans la première phrase (qui colle très bien à la photo)


agnès 19/09/2011 21:28


bravo! j'admire! une belle idée et un très joli texte .


garance 19/09/2011 20:43


J'aime vraiment beaucoup ton texte qui pour moi est poétique.


Julie Mallauran 19/09/2011 19:39


Texte particulier, original. C'est vrai que le travail d'écriture n'a pas dû être évident pour mettre tout ces mots en forme...