Je ne suis pas sportive, mais Patrick Edlinger....

Publié le par La Vilaine

Difficile de dire pourquoi j'ai été touchée en apprenant sa mort aujourd'hui. 

Je me souviens parfaitement d'avoir vu ce film La vie au bout des doigts dans le salon alors marron de mes parents.

Je me souviens d'avoir eu le souffle coupé en le voyant dormir dans une tente accrochée à la falaise telle un cocon. 

Je me souviens m'être demandée comment il pouvait bien faire pour escalader ainsi, sans rien que ses pieds, ses mains et un tout petit sac de magnésie. 

Je me souviens d'avoir été particulièrement impressionnée par la force de ses doigts, qu'il entraînait dans son garage en faisant des tractions sur une planche de bois percée de petits trous.

Je me souviens de la simplicité déconcertante de cet homme qui défiait les lois de l'apesanteur en toute humilité

 

Je me souviens de ça, et ce matin, en parcourant les pages d'internet, j'ai découvert que je n'avais que 11 ans à l'époque. Car oui, ce documentaire date de 1982....

 

 

Alors, tout simplement, je vous encourage à visionner ce film si jamais vous ne l'aviez pas vu. Vous en trouverez un extrait dans cet article du Monde. 

 

                                 

 

Au revoir Monsieur, et merci pour ces moments d'éblouissement, gravés dans ma mémoire.

Publié dans Mots et soliloques

Commenter cet article

Titilaeti 05/12/2012 12:50

Ah c'est bien triste... Je ne connais pas du tout...

La Vilaine 15/12/2012 10:49



Si tu regarde une de ses vidéos, je suis sûre que tu seras impressionnée. et il était vraiment simle cet homme



vivi 17/11/2012 15:35

Oh ben ça alors, moi aussi je me souviens de ce documentaire. J'étais un peu plus vieille que toi (17 ans) mais cela m'avait également impressionnée. 52 ans, c'est jeune pour mourir (brrr, ça ne
fait que 5 ans de plus que moi).

cathdragon 17/11/2012 14:31

ben mince alors ! je ne savais pas. Une pensée pour sa famille. Il était jeune ! cath

Luna 17/11/2012 10:22

Oui c'est choquant. Il était jeune... Et si fort !

Casse-bonbec 17/11/2012 09:55

punaise, je suis comme toi. Pas sportive pour 2 centimes, mais Edlinger m'impressionnait, m'éblouissait. Une vraie araignée humaine, capable de s'accrocher et d'escalader n'importe quelle
surface.
Je ne savais pas qu'il était décédé, cela m'attriste beaucoup.