Abasse NDIONE - Mbëkë mi. A l'assaut des vagues de l'Atlantique

Publié le par La Vilaine

 

                              

 

 

Je ne sais pas si j'ai aimé ce livre ou pas.....

 

 

Je vous livre le quatrième de couverture:  

" "Mbëkë mi", c'est le "coup de tête" sur lequel on part, défiant tous les périls; et c'est devenu, tant elle est folle à accomplir, "la traversé" des milliers de jeunes Africains, le dos à la misère et à la désespérance, fuyant ainsi leur pays en pirogue... Dix jours de navigation et d'errance dans un tronc d'arbre évidé et chargé d'au moins quarante personnes pour un Eden européen rêvé, passant d'abord d'un Purgatoire villageois à l'Eden océanien... Avec les personnages de cette histoire, le lecteur est emporté par l'espoir, l'immense beauté et la cruauté de l'océan, la mort, le viol, la faim, la soif, les hallucinations, il est, lui aussi le coeur au ventre, suspendu sur les abysses entre deux continents, empirogué jusqu'à l'autre rive...

 

 

 

 

 

Bien qu'il soit indiqué sur la couverture qu'il s'agit d'un roman, j'ai cru comprendre que l'histoire était basée sur des faits réels. Je l'ai donc lue comme un récit et non comme une histoire inventée et c'est sans doute ce qui m'a permis de passer outre le style que je trouve trop journalistique.

Le livre est court (environ 80 pages) et bon nombre d'incidents, d'anecdotes, de sentiments ne sont pas assez développés à mon goût.

 

 

Comme j'ai pu lire sur internet qu'il est "considéré comme le chef de file du roman noir au Sénégal.", peut être que je me laisserai malgré tout tenter par la lecture de Ramata dont l'extrait laisse apercevoir un style d'écriture différent.

Publié dans Bibliothèque

Commenter cet article

vivi 18/10/2010 17:09


Des fois, on est déçu par le livre d'un auteur, et un autre titre, du même auteur, va nous emballer, mais.... j'avoue que c'est rare. Là, je ne trouve pas d'exemple. Ca vaut peut-être quand même la
peine de tenter, surtout si les livres sont courts...